Les Conférences Macy : pour une approche globale de l’individu et de la société. Partie II

Durant l’été 1946, Norbert Wiener rejoint Arturo Rosenblueth à Mexico afin de travailler sur un problème nerveux directement en lien avec la question du feedback : « Nous choisîmes le chat comme animal d’expérimentation et le femoris quadriceps extenseur comme muscle à étudier ». Le dispositif expérimental met en évidence « un pattern périodique de contraction qu’on appelle Clonus. »

Norbert Wiener et Arturo Rosenblueth présentèrent leurs résultats à la seconde conférence, en Octobre 1946.

  • La deuxième Conférence Macy

Cette deuxième conférence a été intitulée : « Teleological Mechanisms and Circular Causal Systems. » Les chercheurs se sont efforcés de s’accorder sur les idées centrales de l’école Gestaltiste. Kurt Lewin montrait un grand enthousiasme pour la formulation mathématique et la représentation, bien que la physique de Max Planck Continuer la lecture

Les Conférences Macy : pour une approche globale de l’individu et de la société. Partie I

Après avoir abordés la question des origines de la cybernétique, nous allons à présent pénétrer au coeur de la Matrice : les Conférences Macy.

2. Les Conférences Macy

Les Conférences Macy, organisées à New-York par la Fondation Josiah Macy Jr à l’hôtel Beekman, 575 Park Avenue, à l’initiative du neurologue Warren McCulloch, réunirent à intervalles réguliers de 1942 à 1953, un groupe interdisciplinaire de mathématiciens, logiciens, anthropologues, psychologues et économistes qui s’étaient donnés pour objectif d’édifier une science du fonctionnement de l’esprit.

Le thème de la première conférence organisée en 1942 est l’inhibition cérébrale. Un certain nombre de scientifiques ont déjà remarqués l’existence d’analogies entre des procédés mécaniques ou présents dans la nature et les organismes vivants. N’y aurait-il pas des processus de régulation similaires, des causalités circulaires entre une machine à vapeur et le taux de concentration du sucre dans le sang, la pression osmotique, la température du corps ou encore le système nerveux ?

Des réflexions sur ces sujets sont déjà en cours, notamment au sein du célèbre Massachusetts Institute of Technology, le M.I.T.

Sont présents, entre autres, à cette conférence : le neuropsychiatre et mathématicien Warren McCulloch, le neurophysiologiste Arturo Rosenblueth, le couple d’anthropologues Gregory Bateson et Margaret Mead, le psychologue Lawrence Franck, le psychanalyste Lawrence Kubie, le psychiatre spécialiste de l’hypnose Milton Erickson, le mathématicien Norbert Wiener, l’informaticien Julian Bigelow, les physiciens John von Neumann et Heinz von Foerster.

Les participants marquent un fort intérêt pour les mécanismes de « causalité circulaire » qu’ils étudient dans leurs disciplines respectives. Continuer la lecture